The Elder Scrolls V: Skyrim - Examen de l'édition Nintendo Switch

Examen de:Skyrim: Switch Edition
jeu:
Dylan Chaundy

Revu par:
Notation:
4
Au16 novembre 2017Dernière modification:11 décembre 2018

Résumé:

Pris dans son ensemble, Skyrim: Switch Edition est une réalisation impressionnante et puissante. Il y a quelques réductions mineures qui ont dû être apportées pour le faire fonctionner correctement sur le matériel, mais cela n'enlève rien à l'expérience de manière significative. C’est Skyrim en déplacement, et cela seul est une étape monumentale dans mon livre.

Plus de détails

C’est vraiment incroyable que Skyrim va toujours fort après tout ce temps. Sorti en 2011, le chef-d'œuvre du RPG en monde ouvert de Bethesda a enflammé l'imagination des joueurs et a résonné avec une telle importance que beaucoup sont tombés éperdument amoureux comme si Cupidon lui-même avait déchaîné une flèche bien dirigée directement dans leur cœur (ou devrais-je dire genou - ahem).



Avance rapide jusqu'en 2017, et c'est un titre qui se porte toujours étonnamment bien avec la sortie de ce nouveau truc Skyrim: Switch Edition ainsi qu'une version PSVR bientôt disponible. Comme le cadavre réanimé d'un ancien draugr mort-vivant, c'est un titre qui refuse de se coucher et d'abandonner le fantôme, ce qui est formidable pour ceux - comme moi - qui considèrent les montagnes glacées nordiques de Skyrim comme une sorte de chez soi loin de chez soi.



Avant de nous lancer dans l'examen, je tiens simplement à mentionner que j'ai déjà écrit sur mon attachement profond au jeu (vous pouvez consulter mon avis sur Skyrim: édition spéciale ici ). J'ai supposé que c'était un excellent point d'entrée pour ceux qui ont eu la malchance de rater l'un des meilleurs RPG du monde ouvert de la dernière décennie.

critique de l'histoire de l'école des héros de l'arc valthirien

Longue histoire courte, j'aime vraiment Skyrim (peut-être pas autant que j'adore Oubli, mais je m'égare). Cette revue se concentrera sur le port Switch qui a été développé en interne par Bethesda eux-mêmes. Je vais aller droit au but: en un mot, c’est… impressionnant. Merci les neuf!



Un bref récapitulatif pour ces quelques non-initiés (vous trois): cette cinquième itération de Bethesda a été saluée par la critique Vieux parchemins La franchise se concentre sur vous - le Dragonborn - un héros improbable qui possède le pouvoir unique de consommer des âmes de dragon. En utilisant ce cadeau extraordinaire, vous avez le potentiel d'exploiter le pouvoir des méchantes bêtes ailées une fois que vous les avez vaincues au combat. Cela vous donne la capacité de crier une pléthore de sorts puissants, que vous débloquez lentement au fur et à mesure que vous progressez dans l'histoire. Heureusement pour vous, une multitude de dragons à travers le royaume de Tamriel se sont réveillés de leur sommeil éternel et sont prêts à faire des ravages sur les habitants de la province titulaire de Skyrim. C’est votre tâche de débarrasser le pays de ces lézards envahis par la végétation et de ramener la paix dans les régions sauvages nordiques de Tamriel.

quand est-ce que je suis la légende 2 qui sort

En substance, il s'agit d'un fantasme de pouvoir extrêmement élaboré qui vous donne une vaste toile vierge à partir de laquelle travailler. Dans la mode RPG typique, vous avez le choix d'une classe et d'une race à choisir dès le début, cependant, l'un des éléments les plus forts et les plus alléchants du jeu - même à ce jour - est sa liberté de choix significatif qui vous permet de façonner votre caractère comme bon vous semble. Même six ans après sa sortie, il s'agit toujours d'un concept incroyablement séduisant et convaincant, et il est prudent de dire que Bethesda était assez en avance sur la courbe en 2011, avant que le zeitgeist du monde ouvert ne s'installe vraiment.



Ces choix intéressants seraient sans intérêt s’ils n’étaient pas combinés à un monde fascinant à explorer et Skyrim livre à la pelle sur ce front aussi. En termes simples, cela pourrait bien être l'un des environnements les plus magnifiques pour orner un jeu vidéo. Période. Bethesda cloue absolument ce merveilleux sentiment d'exploration car c'est vraiment un monde dans lequel se perdre. Distiller une expérience aussi colossale sur une console portable est un exploit incroyable.

La bonne nouvelle est que très peu de choses ont été perdues dans la transition du jeu vers l'hybride portable de Nintendo. À la base, ce port est un croisement de la version récente Skyrim édition spéciale et les versions originales de la console et du PC de 2011. Il a l'air vraiment bien sur le terrain de 6,2 pouces de l'écran de la taille d'une pinte du Switch, et fonctionne à une vitesse constante de 30 FPS en 720p. Certes, il y a des chutes étranges et occasionnelles lorsque l'action est occupée, mais celles-ci sont rares, et pas du tout préjudiciables à l'expérience de jeu globale.

Quelques éléments du Édition spéciale peut être remarqué dans les effets d’éclairage et d’eau plus impressionnants de ce port, en particulier par rapport à la version vanille de 2011. La nouvelle fonction Quick Save est également présente depuis le Édition spéciale, et cette petite touche est une grande aubaine pour le point de vente unique de la console hybride. Ajoutez à cela des temps de chargement sensiblement plus courts (environ 20 secondes pour charger une sauvegarde, donner ou prendre) et il est clair qu'il ne s'agit pas d'un simple portage de la version originale. Pourtant, il y a quelques réductions mineures qui étaient nécessaires pour que le jeu fonctionne correctement sur une architecture aussi minuscule et modeste.

ordre de regarder les légendes de flash de flèche

Le feuillage et le nombre total d'arbres ont été légèrement réduits, ce qui se traduit par une expérience visuelle légèrement plus vide, en particulier lorsque vous regardez les panoramas phénoménaux qu'offre le jeu. La distance de tirage à courte distance semble également avoir été légèrement réduite, bien que les vues panoramiques restent impressionnantes. Néanmoins, ce sont des rétrogradations visuelles super mineures qui n'ont pas d'impact trop important sur le jeu de base.

Honnêtement, je pense qu'il serait déraisonnable de s'attendre à une parité à 100% avec ses frères de console plus costauds. Cela dit, même si le Édition spéciale est sans doute le moyen idéal de jouer Skyrim uniquement du point de vue des spécifications et des visuels, vous allez avoir du mal à essayer de jouer à ces versions dans un avion ou un trajet en bus. Et c'est là que Skyrim: Switch Edition prend vraiment tout son sens.

La version Switch est livrée avec quelques cloches et sifflets de bienvenue supplémentaires. Premièrement, il existe des commandes de mouvement assez soignées qui tirent parti de l’accéléromètre et du gyroscope intégrés au Joy-Con. Tout est assez bien conçu et intuitif, le balancement du Joy-Con déclenche une attaque, par exemple, tandis que le crochetage peut être effectué en tournant le contrôleur gauche et en essayant de ressentir ces douces vibrations HD.

Ces commandes de mouvement sont toutes additives, bien sûr, et peuvent être activées à la volée. Dans l'ensemble, ils fonctionnent étonnamment bien, mais la vérité est que les commandes de mouvement dans les jeux qui ne sont pas conçus spécifiquement pour ils se trompent souvent du côté des gadgets. Et Skyrim: Switch Edition ne fait pas exception. Ne vous méprenez pas, c’est un bonus intéressant, mais je ne m'attends pas à ce que beaucoup jouent au jeu uniquement avec ce système de contrôle à l’esprit.

Deuxièmement, il existe une fonctionnalité Amiibo intégrée pour les fans inconditionnels de Nintendo. Semblable à Souffle de la nature , la numérisation d’Amiibo débloque un butin spécial dans le jeu, comme l’épée principale, le bouclier d’Hyrule ou la tunique emblématique de Link. Heureusement, pour ceux - comme moi - qui ne possèdent aucun Amiibo, vous pouvez toujours débloquer ces goodies (ouf!). Tout ce que vous avez à faire est de grimper au sommet de The Throat of The World, l'une des montagnes les plus hautes et les plus inquiétantes de Skyrim. Cela vaut vraiment le détour!

Et enfin, comme le Édition spéciale , cette version est livrée avec le radeau complet de DLC, pour démarrer. Avant de terminer, je voudrais aborder quelques problèmes épineux. Comme vous le savez probablement déjà, il n'y a absolument aucune prise en charge des mods lors du lancement dans le Édition Switch , et je doute que nous les verrons un jour arriver sur la plate-forme à l’avenir non plus. C'est assez compréhensible compte tenu des spécifications de l'humble Switch, mais cela vaut quand même la peine d'être mentionné. Pour cette raison, je peux voir pourquoi Nintendo et Bethesda ont décidé de ne pas commercialiser le jeu en tant que Édition spéciale . Cela dit, je pense que cela a plus en commun avec le remaster de 2016 que la version vanilla 2011, mais cela utilise strictement mes vieux yeux, plutôt qu'une analyse informatique détaillée, alors prenez cela avec un grain de sel.

Récapitulation de la saison 2 de Grace et Frankie

Bien que cela puisse sembler super mineur, j'ai juste besoin de le faire savoir: le crochetage est nul en utilisant les bâtons Joy-Con traditionnels. Pour une raison quelconque, ils se sentent particulièrement inexacts et délicats. Peut-être qu’un patch peut corriger cela ou peut-être que c’est juste mes gros pouces difficiles à manier. Quoi qu’il en soit, j’ai dû faire le plein de crochets grâce à cet étrange événement, ce que je n’ai jamais remarqué dans aucune des autres versions du jeu auxquelles j’ai joué. Bizarre.

Pris dans son ensemble, Skyrim: Switch Edition est une réalisation impressionnante vraiment cool et puissante. Il y a quelques réductions mineures qui ont dû être apportées pour le faire fonctionner correctement sur le matériel, mais cela n'enlève rien à l'expérience de manière significative. Son Skyrim sur le pouce, et cela seul est une étape monumentale dans mon livre. Bien sûr, certains peuvent rechigner à l'idée de jouer à un jeu de six ans de manière portative. Cependant, comme les nombreux commerçants à travers Tamriel marmonnent souvent ad nauseum: Certains peuvent appeler cela indésirable… Moi, je les appelle des trésors.

Cet avis est basé sur la version Nintendo Switch du jeu. Une copie d'examen a été fournie par Bethesda.

Skyrim: Switch Edition
Génial

Pris dans son ensemble, Skyrim: Switch Edition est une réalisation impressionnante et puissante. Il y a quelques réductions mineures qui ont dû être apportées pour le faire fonctionner correctement sur le matériel, mais cela n'enlève rien à l'expérience de manière significative. C’est Skyrim en déplacement, et cela seul est une étape monumentale dans mon livre.